S'informer sur sa retraite

Ce qu'il faut savoir

Selon leur âge, les salariés de votre entreprise ont à leur disposition des services qui leur permettent de faire le point sur leur future retraite :

  • Le relevé actualisé de points précise les points de retraite ARRCO et éventuellement AGIRC obtenus au fil de la carrière dans le secteur privé. Il est mis à jour périodiquement grâce aux informations qui sont communiquées à la caisse de retraite par vos déclarations annuelles des salaires. Le rôle de l’entreprise est essentiel pour la fiabilité et la régularité de cette information.
  • Le relevé de carrière, mis à la disposition du salarié par l’Assurance retraite, est alimenté lui aussi à partir de vos déclarations annuelles de salaires.
  • Avec M@rel (ma retraite en ligne), développée par les organismes de retraite obligatoires, le salarié pourra simuler le montant total de l’ensemble des retraites en fonction d’éléments qu’il communiquera.
    Ces éléments portent sur la carrière, la durée de cotisation et les revenus professionnels ainsi que des hypothèses d’évolution de la carrière.
    M@rel permet de mesurer l’incidence de l’âge de départ et de la durée de cotisation sur le montant de la future pension.
  • Le relevé de situation individuelle, instauré par la réforme des retraites de 2003, retrace toute la carrière professionnelle et récapitule les droits obtenus pour la retraite dans chacun des régimes de retraite obligatoire auxquels l’assuré a cotisé. 
  • L’estimation indicative globale retrace, comme le relevé de situation individuelle, toute la carrière professionnelle de l’assuré et récapitule les droits obtenus pour la retraite dans chacun des régimes de retraite obligatoire auxquels l’assuré a cotisé.
    Il indique, en plus, le montant estimé des futures retraites des assurés sociaux en fonction de l’âge de départ à la retraite.

 

La réforme des retraites de 2010 prévoit la mise en place :

  • d'une information générale sur la retraite pour les personnes qui entrent dans la vie active.
    Cette information est livrée dans l'année qui suit la première année au cours de laquelle l'assuré justifie d'au moins deux trimestres d'assurance ;
  • d'un "point d'étape retraite" effectué avec le salarié à sa demande à partir de 45 ans. Ce point d'étape lui permettra de disposer d'une information générale et individuelle sur sa retraite, et d'une simulation du montant de sa future retraite ;
  • d'un relevé de carrière disponible par Internet pour tous les régimes de retraite. Renseignez-vous auprès de vos organismes de retraite.

Tous ces services sont gratuits pour les salariés. 

Ce qu'il faut faire

1. Le relevé actualisé de points.

Le salarié peut y accéder à tout moment et en toute confidentialité en se connectant sur le site Internet du groupe de protection sociale auquel appartient sa caisse de retraite ARRCO, ou AGIRC s’il est cadre.

Ainsi le salarié pourra vérifier que les informations portées sur ce document sont exactes et  demander, si nécessaire, qu'elles soient rectifiées.
Pour y accéder, la caisse de retraite communiquera au salarié, qui le demandera, un mot de passe.

2. Le relevé de carrière.

 Le salarié pourra le visualiser sur le site www.lassuranceretraite.fr ou le demander à la caisse de retraite régionale, la CARSAT.

A partir de 54 ans, il pourra demander la régularisation du relevé de carrière, s’il ne lui paraît pas conforme. 

3. La simulation de sa retraite avec M@rel.

Le salarié accède à M@rel directement sur le site Internet www.marel.fr ou à partir du site de son groupe de protection sociale ou encore celui de l’AGIRC et de l’ARRCO.
L’utilisation de M@rel garantit l’anonymat, sans aucune procédure d’identification.
Ni les données saisies, ni les résultats de la simulation ne sont conservés.
Nous rappelons que les résultats dépendent uniquement des informations renseignées par le salarié et d’après des hypothèses de poursuite de carrière.

4. Le relevé de situation individuelle.

Aucune démarche n’est nécessaire. Il est adressé à chaque assuré qui le recevra, chez lui, à partir de 35 ans, puis tous les cinq ans.
A partir de 55 ans, il est complété par une estimation indicative globale de la retraite totale.Ce relevé, aujourd'hui envoyé par courrier, est accessible en ligne à partir des sites des groupes de protection sociale. 
Si l’assuré constate une anomalie ou un oubli, il pourra les faire rectifier par les organismes de retraite.

5. L’estimation indicative globale.

Aucune démarche n’est nécessaire. Elle est expédiée au domicile de chaque assuré à partir de 55 ans, puis tous les 5 ans jusqu’au départ à la retraite. 
Si l’assuré constate une anomalie ou un oubli, il pourra les faire rectifier par les organismes de retraite.

Haut de page